Manger sain devient une maladie

Le nouveau site web est encore en amélioration. Il se peut que pendant quelques temps, vous rencontriez des petits soucis. N'hésitez pas à les signaler ici. Merci de votre compréhension!

 

Orthorexie, voici un nouveau mot qui risque fort de faire son apparition dans le dictionnaire d’ici peu et qui a été inventé en 1997 par le Dr Steven Bratman. La définition est, on ne peut plus claire : Trouble alimentaire du « manger sain ». En bref, si vous cherchez à mieux vous alimenter pour éviter les diverses maladies de notre société, sachez que vous êtes un « malade psychiatrique ». Si rien ne confirmait jusqu’alors la stupidité de certaines personnes, cette fois-ci, il n’a plus l’ombre d’un doute.

 

Pendant que la plupart des humains tombent dans la résignation et foncent tête baissée dans les fast foods ou consomment des produits transformés par l’industrie agro alimentaire, se disant « qu’il faut bien mourir de quelque chose », il y a ceux qui font de la résistance et tentent de nourrir la machine d’une façon plus saine. Voici qu’ils sont aujourd’hui montrés du doigt voire pire, traités de malades !Autrement dit, les fervents consommateurs de légumes du producteur, de la viande d’éleveur ou encore de produits biologiques, sachez-le, sont orthorexique. Comprenez donc, un malade mental, au même titre que ceux qui tentent de prévenir les populations sur des risques x ou y (ex Edward Snowden) qui passent pour des illuminés ou des personnes psychologiquement fragiles…

 

Ceci étant dit, si cette maladie existe réellement, cela confirme donc qu’il existe, par défaut, une alimentation qui n’est donc pas saine (au cas où certains en douteraient encore). De ce fait, tous les aliments à base d’additifs (Exxx), de colorants en tous genres et de conservateurs (sans parler d’OGM, de glutamate etc), seraient donc officiellement toxiques. Voici au moins un point positif dans cette histoire. La presse est actuellement en train de mettre en lumière cette « nouvelle maladie imaginaire », si vous n’en avez encore jamais entendu parler, il y a fort à parier que dans les prochains jours, les gros médias s’accaparent de l’information. Histoire que tout un chacun dénigre un peu plus l’autre : « diviser pour mieux régner », tel est la devise des autorités de ce monde.

 

Le Guardian prétend dans son article sur le sujet, que manger sainement entraîne la malnutrition ! En effet, en mangeant des aliments non bourrés d’antibiotiques ou de graisses inutiles, la silhouette s’affine, ce qui conduit les têtes pensantes, à déduire qu’il s’agit alors d’un manque de vitamines et tout autres choses « essentielles » du genre. Les rondeurs et les formes oui, mais l’obésité qui entraîne diverses maladies, non ! Lorsque l’on sait que les cellules cancéreuses prolifèrent et se nourrissent de sucres et graisses pour se développer et que dans certains pays (comme l'Allemagne), les cancers sont soignés par le biais du jeune, évidemment, manger sainement réduirait ces risques de maladies, ce qui conduirait à un cruel manque à gagner pour l’industrie pharmaceutique. D’où le fait de faire passer pour « malades mentaux », les personnes qui souhaitent garder une alimentation saine. La boucle est bouclée…

 

La nourriture saine, c’est prouvé, tend à développer les capacités intellectuelles (conscience spirituelle et mentale) ainsi que les capacités physiques. Manger sain, est une forme de rébellion, dans cette société où l’Homme a volontairement détruit le système alimentaire. Et les rebelles, personne ne les aime véritablement. Ils posent trop de questions et réfléchissent un peu trop. C’est prouvé scientifiquement : une bonne alimentation permet de mieux vivre au quotidien et permet également de mieux penser. Voici en vidéo, l’explication de ce que nous vivons aujourd’hui. Le Neurologue Dr Russell Blaylock taille le portrait de la société, d’une façon qui ne peut laisser indifférent. A noter que les détracteurs de ce Neurologue, tentent par tous les moyens de le faire taire, l’associent à des groupuscules de personnes sectaires et d’un âge reculé.. Bref… En attendant, il a fait des etudes, a soigné des gens et personne ne s’en ait jamais pris à lui jusqu’alors…

 

Pour les personnes qui en douteraient encore, les publicités où l’on répète qu’il « faut éviter de manger trop gras, trop sucré, trop salé » sont toujours celles qui mettent l’eau à la bouche et qui proposent des produits chimiquement modifiés (nourriture morte). Et pourtant, personne ne trouve étrange que la marque vante son produit mais notifie qu’il faut éviter d’en manger…. La plupart du temps, ces produits de consommation ne sont pas bons pour la santé. Glutamate, additifs, colorants, OGM etc.. Ces aliments anesthésient l’esprit et attaquent le corps. Bien entendu, beaucoup diront que « c’est bon ! » et que « de toutes façons, tout est pollué sur cette Terre, alors à quoi bon » ?

 

La résignation… C’est justement ce type de comportement qui est dangereux. Manger des aliments « morts » ne nourrit plus l’esprit, il le condamne. « Un esprit sain dans un corps sain », il n’y a rien de plus vrai et pourtant, bon nombre de personnes ont oublié cet adage, si bien qu’aujourd’hui, toute personne voulant y revenir, est montrée du doigt et devient (maintenant) atteinte d’Orthorexie.

 

L’Homme a réussi à créer de la nourriture morte, à la commercialiser en masse et à la faire préférer à la nourriture vivante, si bien qu’aujourd’hui, la nourriture saine est mise de côté au profit de la « junk-food ». Savez-vous par exemple, que les cadavres ne se décomposent plus (ou du moins plus aussi rapidement qu’avant) ? La cause est pourtant simple : la consommation de produits à base de conservateurs en tous genres, empêche la nature de faire son travail. Les vers boudent alors les cadavres. Et pourtant, cela n’enlève en rien le fait que tout un chacun vieillisse et meurt un jour.

 

Voici une autre vidéo édifiante, prouvant qu'en laboratoire, il est possible de créer ce que l'on appelle "nourriture" et que l'on vend, ar la suite, dans les supermarchés. Celle-ci concerne le miel : Voir ci dessus

 

Pour conclure, il faut garder à l’esprit que l’Homme et la nature ne font qu’un. Que ces alimentations modifiées (ou parfois crées de toutes pièces) sont nocives pour la santé (certains colorants comme le E102 et le E110 sont cancérigènes et interdits dans certains pays de l’UE). D'autre part, la recrudescence de cancers, notamment chez les enfants, n’est pas une coïncidence. Manger sain est une nécessité et non une maladie, même si aujourd'hui, l'on tente de faire croire le contraire.

Inform'

Derniers Inform'articles sur le même thème

Ajouter un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire