Une solution?
CQFS
Bernard Maris : « Le capitalisme s'adresse à des enfants dont l'insatiabilité...
Bernard Maris : « Le capitalisme s'adresse à des enfants dont l'insatiabilité, le désir de consommer sans trêve vont de pair avec la négation de la mort. C'est pourquoi il est morbide. Le désir fou d'argent, qui n'est qu'un désir d'allonger le temps est enfantin et nuisible. Il nous fait oublier le vrai désir, le seul désir adorable, le désir d'amour. »

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire