Une solution?
CQFS
Mustafa Abdul Jalil, le chef de la "révolution" libyenne, a admis au monde que Kadhafi n'a pas ordonné la fusillade des manifestants
Mustafa Abdul Jalil, le chef de la "révolution" libyenne, a admis au monde que Kadhafi n'a pas ordonné la fusillade des manifestants qui a été à l'origine de la fausse révolution en Libye. Les manifestants ont été tués par un groupe d’espions et de mercenaires qui n’étaient pas de Libye.