Une solution?
1 - ARTICLE
Amende requise en appel contre un viticulteur refusant de traiter ses ceps
Une amende de 1.000 euros, pour moitié avec sursis, a été requise mercredi en appel à Dijon à l’encontre du viticulteur bio de Côte-d’Or, condamné en première instance à la même peine pour avoir refusé de traiter ses vignes contre la flavescence dorée.

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire