Une solution?
1 - ARTICLE
Analyse détaillée du projet de loi Macron : En route pour le « régressisme » ?
Dire qu’ils ont essayé, lors des « Etats généraux » du 6 décembre 2014 de faire plaisir à Valls en remplaçant de facto le mot « socialisme » par le mot « progressisme » ! Quant on découvre la loi Macron il faut au moins inventer le mot « régressisme ». Jamais sans doute, un gouvernement issu de la gauche n’a osé proposer une loi aussi rétrograde, libérale, en tout point destructrice des droits des salariés.

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire