Une solution?
1 - ARTICLE
Attentat de Nice : la ville refuse de détruire 24 heures d'images de vidéosurveillance
La ville de Nice refuse d’effacer les images de vidéosurveillance du 14 juillet et saisit le procureur de la république pour demander la mise des vidéos sous séquestre. Suite à la demande « d’effacement complet » des vidéos de la tuerie de Nice du 14 juillet, demande émanant du ministère de l’intérieur (cf. article précédent), l’avocat de la municipalité de Nice, Me Philippe Blanchetier annonce ce soir :  

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire