Une solution?
1 - ARTICLE
C’est dans les vieux herbiers qu’on fait la meilleure science
A Paris, le plus grand herbier au monde vient de rouvrir. L'intérêt des scientifiques pour ces feuilles séchées, mémoires de la biodiversité, s'est renforcé ces dernières années. Aller cueillir des fleurs colorées et des feuilles biscornues, les presser entre deux feuilles de papier puis les coller, sèches, dans un cahier. Indiquer ensuite de sa plus belle écriture le lieu de cueillette, la date et, si on l’a identifiée, l’espèce. B.a.-ba de la botanique, l’herbier faisait partie du tronc...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire