Une solution?
1 - ARTICLE
De "Bien joué les gars !" à "Il n'y a pas eu d'incidents", la classe politique russe défend ses supporters
Les images marquantes de ce début d'Euro, ce sont les scènes de batailles rangées en plein cœur de Marseille, quand les hooligans russes ont attaqué les ultras anglais façon commando, samedi 11 juin. Le procureur de Marseille parle de 150 hooligans russes ultra-entraînés, dont aucun n'a été interpellé. Contrairement au gouvernement britannique, qui s'est confondu en excuses, la classe politique russe n'a pas cherché à se désolidariser des fauteurs de troubles. Bien au contraire

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire