Une solution?
1 - ARTICLE
Emprunts toxiques : l’État préfère défendre les banques plutôt que les collectivités flouées
Des taux d’intérêts qui explosent, des collectivités locales qui ne peuvent plus financer leurs projets, des procès qui se multiplient : l’affaire des emprunts toxiques se poursuit, dans l’ombre, depuis qu’elle a éclaté en 2010. L’État français, repreneur de Dexia, principale banque à l’origine de ces prêts toxiques, a fait passer une loi qui prive les collectivités de leur principal argument pour attaquer les banques en justice. Mais est-ce aux collectivités de payer les frais des...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire