Une solution?
1 - ARTICLE
En France, Mohammed a quatre fois moins de chances d'être recruté que Michel
Sur le marché du travail, mieux vaut paraître catholique, que musulman ou juif: une étude de l'Institut Montaigne publiée jeudi révèle de "fortes discriminations" à l'embauche liées à la religion, surtout envers les musulmans pratiquants. Les chiffres sont éloquents: un candidat perçu comme musulman pratiquant a deux fois moins de chances d'être convoqué en entretien qu'un catholique pratiquant (10,4% contre 20,8%). L'écart est encore plus grand si l'on isole les hommes: 4,7% contre 17,9%,...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire