Une solution?
1 - ARTICLE
État d'urgence: 3.000 perquisitions... Une mise en examen liée au terrorisme
L’heure du premier bilan. Deux mois après sa mise en place, les parlementaires débattront ce mercredi, sans vote, de l’état d’urgence déclenché après les attentats du 13 novembre. Selon la dernière synthèse de la commission des Lois, en charge du contrôle parlementaire des mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence, ce régime d'exception a permis aux forces de l’ordre d’effectuer plus de 3.000 perquisitions, mais seules 25 infractions liées au terrorisme ont été...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire