Une solution?
1 - ARTICLE
ETUDE suèdoise : risque accru de 300% du cancer du cerveau pour les utilisateurs à long terme des téléphones portables et téléphones sans fil
Des études antérieures ont montré une association cohérente entre l'utilisation à long terme des téléphones mobiles et sans fil et le gliome et le neurinome acoustique, mais pas pour le méningiome. Lorsqu'ils sont utilisés ces téléphones émettent des champs électromagnétiques de radiofréquence (RF-EMF) et le cerveau est le principal organe cible pour le téléphone portable. L'Agence Internationale pour la Recherche sur le Cancer (CIRC) a classé dans mai 2011 RF-EMF comme un groupe 2B, c'est à...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire