Une solution?
1 - ARTICLE
Grèce : les conséquences de la capitulation
Alexis Tsipras a remplacé 6 ministres et vice-ministres (membres de la plate-forme de gauche au sein de Syriza) qui s’étaient prononcés contre l’accord du 13 juillet, par des membres de Syriza qui soutiennent la nouvelle orientation. Alexis Tsipras a également démissionné un des porte-paroles du groupe parlementaire. Il s’agit d’Athanasios Petrakos qui a également voté non et qui avait appelé avec 54 autres députés (au départ ils étaient 49, voir) à la convocation d’une plénière du parlement...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire