Une solution?
1 - ARTICLE
Instrumentaliser la terreur pour contrôler les communications chiffrées : une dérive dangereuse et anti-démocratique
Les attentats de janvier à Paris ont déclenché une vague de discours sécuritaires et de dangereux projets législatifs s'annoncent bien au-delà des frontières françaises. Un contrôle des communications en ligne, de la surveillance, des attaques contre l'expression anonyme et le chiffrement sont déjà à l'ordre du jour, sous prétexte de combattre un ennemi invisible dans une guerre perpétuelle.

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire