Une solution?
1 - ARTICLE
Japon : Tepco reconnaît avoir menti sur la gravité de la catastrophe de Fukushima
L'opérateur de la centrale, dévastée par un tsunami en 2011, a reconnu, mercredi, qu'il n'avait minimisé la gravité de l'accident.Tepco fait son mea culpa. Cinq ans après la catastrophe de Fukushima, en mars 2011, l'opérateur de la centrale a avoué, mercredi 24 février, avoir minimisé la gravité de l'état des réacteurs en ne reconnaissant pas aussi rapidement que possible le fait que trois d'entre eux étaient en fusion.

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire