Une solution?
1 - ARTICLE
Jean-Baptiste Fressoz : « Désintellectualiser la critique est fondamental pour avancer »
C’est un mot qui a trouvé sa place dans les débats environnementaux : Anthropocène. Les humains seraient ainsi devenus une force géologique à même de modifier le système Terre. Si le concept a un certain mérite, il a toutefois la fâcheuse tendance d’unifier l’humanité de manière indifférenciée : désigner l’espèce humaine comme responsable de la crise environnementale, c’est oublier les rapports économiques, sociaux et coloniaux qui, sous l’effet de la classe dominante, ont conditionné le...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire