Une solution?
1 - ARTICLE
L’« antipub », un marché porteur, un mouvement légitime que convoitent quelques vautours
L’invasion publicitaire se poursuit. Déjà nombre de restaurants, de cafés et de supermarchés imposent une rasade supplémentaire de « réclame » entre deux musiques d’ambiance. On parle désormais d’« assouplir » la directive européenne Télévision sans frontières afin de donner aux animateurs une plus grande marge de promotion des marques dans leurs émissions. Le développement du mouvement « antipub » témoigne d’un refus croissant de cette dégradation commerciale de l’espace public.

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire