Une solution?
1 - ARTICLE
La justice américaine soupçonne un vaste système de corruption au sein de l’ONU
John Ashe, ancien président de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU), a été interpellé, mardi 6 octobre, par les autorités américaines, qui l’accusent d’avoir accepté plus de 1,3 million de dollars (1,15 million d’euros) de pots-de-vin en contrepartie de son aide à la réalisation de projets immobiliers. Les autorités fédérales américaines ont mis au jour un système qui devait profiter à plusieurs hommes d’affaires d’origine chinoise. Ces derniers...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire