Une solution?
1 - ARTICLE
L’accueil d’urgence des sans-abri débordé par la demande croissante de familles
La trentaine de salariés toulousains qui répondent au « 115 », le numéro national d’appel d’urgence pour les sans-abri, a symboliquement cessé le travail pendant deux heures lundi 8 décembre. Ils protestent contre le nombre « misérable » de places qu’ils ont à offrir aux gens à la rue : « A quoi sert de faire fonctionner une plateforme téléphonique si c’est pour opposer un refus, dans 95 cas sur 100, faute de place ? », s’exaspère Sylvie Fernandez...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire