Une solution?
1 - ARTICLE
Le Centre international de Recherche sur le Cancer évalue la consommation de la viande rouge et des produits carnés transformés
Le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), l'agence de l'Organisation mondiale de la Santé spécialisée sur le cancer, a évalué la cancérogénicité de la consommation de la viande rouge et de la viande transformée. Viande rouge. Après avoir soigneusement examiné la littérature scientifique accumulée, un Groupe de travail de 22 experts venus de 10 pays différents, réuni par le Programme des Monographies du CIRC, a classé la consommation de la viande rouge comme probablement...

Evaluation

Note d'intérêt = 3,3 / 5 Note de piment = 0,0/2 Note de complexité = 0,0 / 2

Evaluations

Le contenu fait peur x 2
Pédagogique x 2
Particulièrement bien documenté x 2
Affligeant / Déprimant x 2
Ce contenu est jugé trop partisan x 1
Trop d'amalgames x 1
Il manque des données importantes x 1
Attention, info à prendre avec esprit critique et recul! x 1
Révoltant x 1
Constructif x 1
Idée géniale x 1
Original x 1
En accord avec l'analyse présentée x 1
Bonne neutralité / Objectivité x 1
Témoignage intéressant x 1
Le sujet me semble crucial x 1
Minimise la gravité du sujet x 1
Site de référence x 1
Portrait de Renaud Schira
13908
[field_motif_de_refus]
Portrait de david
13935
[field_motif_de_refus]
Portrait de Quanticpedia
14049
[field_motif_de_refus]
ok
Portrait de July
13937
On explique quand même clairement dans l'article "Cancérogénicité de la consommation de viande rouge et de viande transformée" (dans liens complémentaires) que l'interprétation des résultats des différentes études est fallacieuse, et subjective puisque "Indications limitées signifie qu'une association positive a été observée entre l'exposition à la consommation de viande rouge et le cancer mais que d'autres explications pour ces observations (techniquement désignées par les termes de hasard, de biais ou de facteurs de confusion ) ne pouvaient être exclues." (Sic). De plus, il n'a pas été dissocié l'usage de viande bio et l'usage de viande industrielle (et les pesticides et hormones qu'on retrouve dans la viande sont inoffensives, c'est ça?) et enfin on "oublie" de nous parler de la consommation de viande des sujets étudiés: mangeaient-ils de la viande en quantités raisonnables, ou des quantités gargantuesques? Le risque de cancer n'a pas du tout été évalué pour les autres types de viandes. Et si les taux s'avéraient être les mêmes, ne faudrait-il pas chercher un peu plus loin? Beaucoup de points qui rendent cette étude inintéressante, voire insignifiante... N'oublions pas que l'excès nuit en tout! Donc évidemment, manger trop de viande peu donner le cancer et boire trop d'alcool, la cirrhose; rien de neuf sous le soleil (dont l'abus peut donner.... un cancer!). J'aimerais bien connaître le "pourquoi" de cette étude et de sa médiatisation à outrance.
[field_motif_de_refus]
Ok.

Partager

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Partager sur Pinterest