Une solution?
1 - ARTICLE
Les Français largement favorables à l’inéligibilité des élus condamnés
Au lendemain du premier tour des municipales, en 2001, Philippe Séguin, candidat du RPR à Paris, se lamentait de la « mithridatisation » de l’électorat. En clair, il pointait la propension des citoyens à voter en faveur de candidats impliqués dans des affaires politico-financières. Son dissident de droite, Jean Tiberi, inquiété dans l’affaire des HLM de la mairie de Paris, venait alors de réaliser de très bons scores. « On en arrive même à se demander si, dans certains...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire