Une solution?
1 - ARTICLE
Lettre ouverte à François Ruffin : Quand on dit "merci patron", il répond "de rien" !
Salut François, j'espère que tu n'en seras pas étonné, mais j'aime beaucoup ce que tu fais. Je crains cependant de devoir utiliser le titre de ton film pour rebondir sur un problème : lorsque tu places le curseur des revendications à porter dans une mobilisation populaire durable, tu te trompes de près d'un demi-siècle s'agissant de l'ennemi à désigner : Avec "Merci patron !", l'ennemi distingué est diffus : il va du petit artisan au principal actionnaire d'une multinationale ; autrement dit...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire