Une solution?
1 - ARTICLE
L'inscription de la protection de la biodiversité dans la constitution est un nouveau coup de bluff du gouvernement
L'Assemblée nationale a adopté le 13 juillet une modification de l'article premier de la constitution aux termes duquel "la République agit pour la préservation de l'environnement et la diversité biologique et contre les changements climatiques". Cette modification voulue par le ministre la transition écologique a-t-elle réellement la moindre portée juridique? Les envolées lyriques de la Garde des Sceaux saluant un outil politique et un outil juridique puissant ou de Richard Ferrand parlant...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire