Une solution?
1 - ARTICLE
Notes sur le vertige ukrainien, par Philippe Grasset
Il y a les débats houleux, une poussée soudaine de fièvre, jusqu’à une réunion du Conseil de Sécurité, lancés par les affirmations du président-“roi du chocolat” un petit peu aux abois tout de même, d’une “invasion” russe. “Invasion”, d’abord, le terme est étrange, puisqu’on parle de mille, ou deux à trois mille combattants, ce qui n’a rien d’une “invasion” même si l’on accepte cette version extrême type-Kiev. (On s’en doute, connaissant les circonstances habituelles de ce cirque, les Russes...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire