Une solution?
1 - ARTICLE
OTAN : mercenaires et propagande au service d’une machine de guerre 2/3
Des bases juridiques confuses, sans appui ni déni international À 21 heures, le 20 septembre 2001, le président George W. Bush devant le Congrès prononça un discours dans lequel le religieux s’entremêlait avec le patriotisme. En réaffirmant que Dieu est du côté américain, Bush promettait une vengeance « du bien contre le mal ». Pour la première fois ce soir-là, il utilisera l’expression de « guerre contre le terrorisme », les « amis » d’hier étant devenus les «...