Une solution?
1 - ARTICLE
Penser le présent, pour construire l'avenir : une réflexion du changement
Si dans l’atmosphère ambiant, il semble difficile de faire de la politique l'affaire de tous, par l'engouement fortement réduit qu'elle semble susciter. Je ne pense pas que la majorité de la population soit dans une forme d’indifférence profonde face aux problématiques actuelles. C’est parce que les personnes ne voient pas quoi faire et comment faire, qu’elles se détournent, non pas de ces questions, mais de l’angoisse que créer cette impuissance.

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire