Une solution?
1 - ARTICLE
Perturbateurs endocriniens : « si on ne fait rien, nos petits-enfants seront des mutants ! »
Scientifiques en alerte, citoyens sous-informés, industriels pas pressés et politiques dépassés: la lutte contre ces molécules dangereuses répandues un peu partout depuis un demi-siècle avance à pas comptés.Asthme, puberté précoce, problèmes de libido ou d’érection, malformations génitales, stérilité, diabète de type 2, obésité, baisse du QI, autisme, intolérances alimentaires et maladies inflammatoires, cancers du sein ou de la prostate… Depuis les années 1990, des toxicologues et...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire