Une solution?
1 - ARTICLE
Plaidoyer pour les animaux
"Travailler en abattoir, c’est accepter d’avoir le corps en miettes et des cauchemars qui t’assaillent toutes les nuits, ne te laissant aucun repos. " “(...) Ce qui m’a aussi marqué, ce sont les veaux et les chevreaux, parqués avant d’être abattus. Affamés après les longues heures de transport, ils pleurent comme des bébés et cherchent à téter nos doigts… J’ai démissionné.(...)”

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire