Une solution?
1 - ARTICLE
Reseaux Stay behind ou Réseaux Gladio
Dans le cadre de la guerre froide, les cellules stay-behind étaient des réseaux clandestins coordonnés par l'OTAN.  Implantées dans seize pays d'Europe de l'Ouest, ces cellules visaient à combattre une éventuelle occupation par le bloc de l'Est, se tenant prêtes à être activées en cas d'invasion par les forces du Pacte de Varsovie. La plus célèbre de ces cellules, et la première à avoir fait l'objet de révélations, est le réseau italien Gladio.  L'existence de ces cellules n'est...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire