Une solution?
1 - ARTICLE
Twitter, Facebook, Apple : vers une privatisation de la censure
Twitter est catégorique : seule la loi américaine fait foi sur son réseau où s'échangent jusqu'à 10.000 mini-messages par seconde. Alors que l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) intente un procès au site de microblogging pour la multiplication de tweets antisémites, l'Américain se cache dans les jupes du Premier amendement de la Constitution des Etats-Unis sur la liberté d'expression. La pratique n'est pas nouvelle. La ritournelle est même classique des sociétés internet, de ...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire