Une solution?
1 - ARTICLE
Une étude montre que la surveillance de masse réduit au silence les opinions minoritaires
Une récente étude universitaire montre que la conscience de la surveillance gouvernementale pousse les gens à auto-censurer la publication en ligne de leurs opinions dissidentes. Elle offre un point de vue qui donne à réfléchir sur l'effet souvent vanté de « démocratisation » des réseaux sociaux et d'Internet qui renforcerait la diffusion des opinions minoritaires. L'étude, publiée dans la revue Journalism and Mass communication Quarterly étudie les effets causés par des rappels subtils...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire