Les Français se disent de plus en plus sensibles à la protection de la nature mais qu'en est-il de leur comportement au quotidien ? C'est la question que s'est posée le Crédoc. L'organisme qui scrute les habitudes des Français constate des "changements significatifs" en matière de chauffage, de logement et de consommation d'énergie.

"On a été surpris de voir que, dans beaucoup de domaines, il y a de vrais changements de comportement", lance Sandra Hoibian, directrice adjointe du département conditions de vie au Crédoc. Sur la consommation d'eau par exemple, deux personnes sur trois cherchent aujourd'hui à économiser l'eau contre une personne sur deux en 1995.

Et, de fait, en parallèle, la consommation globale des ménages français est à la baisse depuis plusieurs années en dépit de l'augmentation de la population. Pour le Crédoc : "Il y a surtout une bascule des motifs. Il y a 15 ans, c'était essentiellement pour des raisons de facture, Aujourd'hui, la première raison, c'est d'éviter le gaspillage de la ressource naturelle."

Au supermarché, les Français privilégient largement le sac réutilisable pour leurs courses. Huit sur dix aujourd'hui contre moins de cinq en 2005. A vrai dire, ils n'ont pas tellement le choix puisque les sacs sont payants.

Autre tendance : la consommation des produits bio n'est plus réservée au seuls publics aisés ou militants mais elle touche désormais les catégories plus modestes. Selon le Crédoc : "52% des personnes disposant de moins de 900 euros par mois consomment aujourd'hui des produits issus de l'agriculture biologique, contre 20% en 1995".

Côté transport : la voiture est toujours trés utilisée par les Français. Mais les 18-24 ans l'utilisent moins qu'avant. En 1980, 74% des jeunes roulaient en voiture, en 2010 ils sont 59%. Mais eSt-ce par préoccupation écologiste ou par manque de moyens financiers ?

La fédération écologiste France Nature Environnement reste assez dubitative. "Sur l'eau, oui, on a le sentiment d'une vraie prise de conscience, mais sur la voiture, en revanche, j'ai peur que la contrainte environnementale ne soit que très accessoire", estime son porte-parole, Benoît Hartmann.

"Avec l'évolution du prix de l'essence, de l'assurance, et le développement des transports en commun, moins onéreux, j'ai peur que les jeunes aient surtout un comportement fauché...", note le représentant de la principale organisation écologiste française.

Quelle qu'en soit la raison, économie financière ou sentiment écolo, les deux semblent étroitement liés. Je consomme moins donc je dépense moins donc je pollue moins. A méditer.
 

Une solution?
3 - IMAGES
De plus en plus de français deviennent très très écolos !
Les Français se disent de plus en plus sensibles à la protection de la nature mais qu'en est-il de leur comportement au quotidien ? C'est la question que s'est posée le Crédoc. L'organisme qui scrute les habitudes des Français constate des "changements significatifs" en matière de chauffage, de logement et de consommation d'énergie. "On a été surpris de voir que, dans beaucoup de domaines, il y a de vrais changements de comportement", lance Sandra Hoibian, directrice adjointe du...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire