Et si l’on commençait par une définition forcément un peu réductrice : un produit est biodégradable s’il est décomposé naturellement par des organismes vivants.

Donc, la question est : en combien de temps la nature pourra absorber nos déchets ? Si tant est que l’écosystème soit en mesure de le faire. Saturation, profondes modifications des milieux, matériaux « indigestes »... sont autant de freins à ce processus.

Paradoxe : les matières plastiques qui ont coulé, et les métaux se recouvrent d’algues et de plantes marines qui les protègent de l’oxydation... Les déchets deviennent des microrécifs. Sont-ils alors encore des déchets ? S’ils ne sont pas toxiques — piles, batteries, tuyau de plomb…—, quoiqu'enlaidissant le fond marin avant d’être recouverts, ils s’incorporeront peu à peu à celui-ci sans conséquence, voire avec profit comme ces milliers de vieux galions éventrés en fond des océans qui abritent des millions de poissons ! La mer avec indulgence pour l’Homme absorbe ses déchets en créant la vie !

Une solution?
3 - IMAGES
Durée de biodégradabilité des déchets en mer
Et si l’on commençait par une définition forcément un peu réductrice : un produit est biodégradable s’il est décomposé naturellement par des organismes vivants. Donc, la question est : en combien de temps la nature pourra absorber nos déchets ? Si tant est que l’écosystème soit en mesure de le faire. Saturation, profondes modifications des milieux, matériaux « indigestes »... sont autant de freins à ce processus. Paradoxe : les matières plastiques qui ont coulé, et les métaux se...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire