« Ce que vous décrivez c’est le système américain, en France on ne fait pas comme ça. », « Moi de toute façon, je mange bio, alors je ne suis pas concerné. ». Ces réflexions sont souvent entendues lorsqu’on aborde le végétarisme pour les animaux. Elles masquent une dure réalité : l’élevage en France, comme partout dans le monde, est loin des images esthétisées que l’on veut bien montrer. La réalité est très éloignée de ces images d’Épinal.

L’élevage intensif : une écrasante majorité

En France plus de 80 % des animaux sont élevés en bâtiments fermés, parqués en cage ou sur des caillebotis sans accès à l’extérieur.

  • 82 % des 700 millions de poulets de chair sont élevés sans accès à l’extérieur.
  • 81 % des 47 millions de poules pondeuses sont élevées en batterie de cages.
  • 99 % des 40 millions de lapins sont élevés en batterie de cages.
  • 95 % des 25 millions de cochons sont élevés sur caillebotis en bâtiments.
  • Si les bovins ont encore souvent un accès à l’extérieur, certains d’entre eux passent aussi leur vie en stabulation.

Ces modes de production ne donnent pas à l’animal la possibilité de satisfaire des besoins naturels primordiaux comme étendre ses ailes (cas des poules « de cages »), se retourner (foie gras ou veaux), être en contact avec la terre (quasiment tous les animaux) et avoir une alimentation normale (tous les animaux). Sans même parler de la satisfaction des besoins plus élaborés comme les rapports sociaux (vivre en groupe, s’affirmer, découvrir de nouveaux lieux…), la mixité génétique et tous les autres sentiments dont sont dotés les animaux d’élevage.

Une solution?
3 - IMAGES
Élevage intensif : une écrasante majoritée
« Ce que vous décrivez c’est le système américain, en France on ne fait pas comme ça. », « Moi de toute façon, je mange bio, alors je ne suis pas concerné. ». Ces réflexions sont souvent entendues lorsqu’on aborde le végétarisme pour les animaux. Elles masquent une dure réalité : l’élevage en France, comme partout dans le monde, est loin des images esthétisées que l’on veut bien montrer. La réalité est très éloignée de ces images d’Épinal. L’élevage intensif : une écrasante majorité...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire