Hier, vendredi 13 mai 2016, la presse annonçait que la Belgique avait décidé d’étendre son rayon d’action à la Syrie dans le cadre de la coalition anti-daesh. Ainsi, nos F-16 ne limiteront désormais plus leurs frappes au territoire irakien. S’il est certain que je suis convaincu du caractère contre-productif de l’action militaire occidentale au Moyen-Orient comme je l’exprimais dans mon article de novembre dernier, il n’en est pas moins que l’argumentaire largement développé par les détracteurs de cette décision était pour le moins ambiguë et dérangeant. Petit tour d’horizon.

Une solution?
3 - IMAGES
Relation vente d'armes-immigration
Hier, vendredi 13 mai 2016, la presse annonçait que la Belgique avait décidé d’étendre son rayon d’action à la Syrie dans le cadre de la coalition anti-daesh. Ainsi, nos F-16 ne limiteront désormais plus leurs frappes au territoire irakien. S’il est certain que je suis convaincu du caractère contre-productif de l’action militaire occidentale au Moyen-Orient comme je l’exprimais dans mon article de novembre dernier, il n’en est pas moins que l’argumentaire largement développé par les...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire