L’impérialisme américain est une expression utilisée pour désigner, de manière critique et polémique, l'influence des États-Unis dans les domaines politiques, militaires, économiques et culturels à l'échelle mondiale. Ces termes impliquent généralement une appréciation défavorable, notamment lorsqu'ils évoquent la suprématie militaire américaine. Pour Tommaso Padoa-Schioppa1, après la fin de la guerre froide, l'Amérique d'abord de « façon raffinée », sous la présidence de Bill Clinton, puis de façon plus brutale sous George W. Bush devient plus impériale qu'au sortir de la Seconde Guerre mondiale, où elle avait contribué à bâtir des organisations multilatérales qui, d'une certaine façon, jouaient un rôle de contre-pouvoir.

Si les auteurs associent la notion d'empire à l'Empire romain3, les théoriciens du début du XXe siècle tel Alfred Zimmern4 se référaient plutôt au siècle de Périclès et à l'impérialisme athénien, quand Athènes dut constituer une marine puissante dans le cadre de la ligue de Délos pour sécuriser ses approvisionnements en grains en provenance de la mer noire.

Une solution?
3 - IMAGES
Une civilisation fondée sur un génocide peut-elle permettre la paix ?
L’impérialisme américain est une expression utilisée pour désigner, de manière critique et polémique, l'influence des États-Unis dans les domaines politiques, militaires, économiques et culturels à l'échelle mondiale. Ces termes impliquent généralement une appréciation défavorable, notamment lorsqu'ils évoquent la suprématie militaire américaine. Pour Tommaso Padoa-Schioppa1, après la fin de la guerre froide, l'Amérique d'abord de « façon raffinée », sous la présidence de Bill Clinton, puis...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire