×

Message d'erreur

  • Impossible de créer le répertoire de cache CTools CSS. Vérifiez les permissions sur le répertoire de vos fichiers.
  • Impossible de créer le répertoire de cache CTools CSS. Vérifiez les permissions sur le répertoire de vos fichiers.

Au lieu de s'attaquer aux urgences et de s'engager sur une politique valorisant les qualifications et les savoir-faire pour redresser l'économie et l'emploi, le gouvernement fait le choix de traduire strictement dans la loi l'accord interprofessionnel du 11 janvier 2013 signé entre le MEDEF, la CFDT, la CGC et la CFTC.

Au lieu de s'attaquer aux urgences et de s'engager sur une politique valorisant les qualifications et les savoir-faire pour redresser l'économie et l'emploi, le gouvernement fait le choix de traduire strictement dans la loi l'accord interprofessionnel du 11 janvier 2013 signé entre le MEDEF, la CFDT, la CGC et la CFTC.

Celui-ci transforme des principes essentiels du droit du travail particulièrement sensibles pour les cadres et professions techniciennes :

  • Le remplacement de dispositions d'ordre public par des « règles maisons » en matière de licenciements. La confidentialité des informations est laissée au bon vouloir de l'employeur et les droits d'intervention sur les choix stratégiques sont restreints ou factices.
  • La soumission du contrat de travail individuel à des accords collectifs. Ainsi, sous couvert de gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences, la mobilité professionnelle et géographique peut être imposée. De même la durée du travail et le salaire peuvent être touchés par des accords de maintien dans l'emploi qui priment sur le contrat de travail.
  • L'atteinte à la liberté d'appréciation de la justice. Tout est fait pour que le juge soit évincé des questions économiques et sociales. Les indemnités prud'homales sont forfaitisées : les condamnations des employeurs sont de fait plafonnées.
Une solution?
3 - IMAGES
Accords sur l'emploi : Victoire du MEDEF ?
Au lieu de s'attaquer aux urgences et de s'engager sur une politique valorisant les qualifications et les savoir-faire pour redresser l'économie et l'emploi, le gouvernement fait le choix de traduire strictement dans la loi l'accord interprofessionnel du 11 janvier 2013 signé entre le MEDEF, la CFDT, la CGC et la CFTC. Au lieu de s'attaquer aux urgences et de s'engager sur une politique valorisant les qualifications et les savoir-faire pour redresser l'économie et l'emploi, le...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire