Le 24 mai dernier le comité national de lutte contre la fraude publiait ses résultats. L’occasion pour Bercy d’un grand moment d’autosatisfaction avec une nouveauté dans la communication gouvernementale. Pour la première année de façon ostentatoire l’accent a été mis sur l’évolution importante des résultats de la lutte contre la fraude sociale. Un choix pas innocent qui vise à tirer un trait d’égalité entre la lutte contre la fraude fiscale et la lutte contre la fraude sociale avec la secrète intention de prendre l’opinion publique à témoin. Or la réalité est quelque peu différente. Tout d’abord en matière de résultats chiffrés. Les opérations de contrôle fiscal ont conduit en 2013 à rectifier quelque 14 milliards d’euros dont 10 milliards ont été recouvrés alors que la fraude sociale représente 562 millions d’euros (derniers chiffres connus de 2012). On ne joue pas dans le même championnat diraient certains. S’il ne s’agit en aucun cas de cautionner la fraude sociale ou de justifier certaines turpitudes par d’autres, il convient néanmoins d’apprécier la nature des enjeux posés par ces deux types de fraude et les pratiques qu’elles révèlent.

Une solution?
3 - IMAGES
Fraude : Ne pas se tromper de cible
Le 24 mai dernier le comité national de lutte contre la fraude publiait ses résultats. L’occasion pour Bercy d’un grand moment d’autosatisfaction avec une nouveauté dans la communication gouvernementale. Pour la première année de façon ostentatoire l’accent a été mis sur l’évolution importante des résultats de la lutte contre la fraude sociale. Un choix pas innocent qui vise à tirer un trait d’égalité entre la lutte contre la fraude fiscale et la lutte contre la fraude sociale avec la...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire