En France, d’un côté, le travail ne suffit plus à protéger de l’exclusion. Aujourd’hui 7,5% des travailleurs vivent sous le seuil de pauvreté et certains dorment dans leur voiture, en squat, au camping...

Par ailleurs, 25% des personnes sans domicile sont salariées et majoritairement en CDI ! Mais elles occupent généralement des emplois à temps partiel pour un salaire avoisinant les 900 € par mois, ce qui ne leur permet pas de trouver un logement dans les zones tendues.

La plupart du temps, c’est pourtant dans ces zones tendues que résident les possibilités de trouver un emploi. Il faut donc parfois choisir entre accepter un emploi au risque de ne pas trouver de logement à proximité, ou rester dans son logement, mais sans emploi…

Une solution?
3 - IMAGES
"Pour sortir de la rue, les sdf n'ont qu'à chercher du travail"
En France, d’un côté, le travail ne suffit plus à protéger de l’exclusion. Aujourd’hui 7,5% des travailleurs vivent sous le seuil de pauvreté et certains dorment dans leur voiture, en squat, au camping... Par ailleurs, 25% des personnes sans domicile sont salariées et majoritairement en CDI ! Mais elles occupent généralement des emplois à temps partiel pour un salaire avoisinant les 900 € par mois, ce qui ne leur permet pas de trouver un logement dans les zones tendues. La plupart du...

Evaluation

Note d'intérêt = 4,0 / 5 Note de piment = 0,0/2 Note de complexité = 0,0 / 2

Evaluations

Pédagogique x 1
Le sujet me semble crucial x 1
Portrait de Renaud Schira
24331
[field_motif_de_refus]
Portrait de david
24335
[field_motif_de_refus]

Partager

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Partager sur Pinterest

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire