Le Centre International de Recherche sur le Cancer vient de classer le glyphosate, principe actif du pesticide Roudup de Monsanto, comme cancérogène probable. Une victoire vers le retrait de ce produit néfaste pour l'Homme et la Nature. Le désherbant le plus utilisé au monde serait-il concérogène ? C'est ce qu'affirmait l'étude de Gilles-Eric Séralini il y maintenant 3 ans. Nous l'avons appelé ce matin pour avoir sa réaction, la voici :

"Si les agences sanitaire avaient l'intelligence de prendre en compte les adjuvants corrosif toujours vendu dans les bouteilles avec le glyphosate, comme nous l'avons montré, les effets tumorigène et cancérogène seraient considérés comme avérés." Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire et président du conseil scientifique du CRIIGEN.

En effet, son étude a révélée que les adjuvants utilisés dans le Roundup pouvaient être entre 1000 et 10000 fois plus toxique que le glyphosate ! (http://petitlien.fr/etude-roundup) Face à un tel scandale, nous demandons la transparence. Vous êtes déjà presque 70 000 à avoir demandé quelles sont les études qui ont permis d'autoriser le Roundup à être vendu. Nous pouvons aller beaucoup plus lois. Pour cela nous avons besoin de vous !

Partagez cette pétition à vos proche, par mail ou avec les réseaux sociaux :

On compte sur vous !

CLIQUEZ ICI SIGNER LA PÉTITION

Une solution?
3 - IMAGES
Cancer et Roundup
Le Centre International de Recherche sur le Cancer vient de classer le glyphosate, principe actif du pesticide Roudup de Monsanto, comme cancérogène probable. Une victoire vers le retrait de ce produit néfaste pour l'Homme et la Nature. Le désherbant le plus utilisé au monde serait-il concérogène ? C'est ce qu'affirmait l'étude de Gilles-Eric Séralini il y maintenant 3 ans. Nous l'avons appelé ce matin pour avoir sa réaction, la voici : "Si les agences sanitaire avaient l'intelligence de...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire