• Prix : 22 €
  • Date : 5 octobre 2013
  • Auteur : Collectif
  • Broché: 396 pages
  • Editeur : Editions Autrement
  • Collection : ESSAIS-DOCUMENT
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2746735075
  • Dimensions du produit: 22,8 x 14,8 x 2,8 cm

Présentation de l'éditeur :

Réveiller un village en pleine nuit à coups de grenades pour faire régner la terreur, démolir des maisons au prétexte de chercher des armes qui ne s'y trouvent pas, passer à tabac des prisonniers menottés, participer à des opérations de vengeance meurtrière, arrêter des enfants, annexer des terres, tuer et s'en trouver félicité : dans les Territoires occupés de Palestine, l'insupportable est devenu banal. En 145 témoignages, les soldats de l'armée israélienne racontent leur quotidien fait de violences ordinaires et de tensions permanentes. Dans ce que certains décrivent comme un Far West, les limites morales de chacun sont sans cesse mises à l'épreuve. Et tous sont marqués à vie. Dix ans d'enquête ont permis à l'organisation Breaking the Silence de récolter ces paroles de guerre qui disent les objectifs réels de la politique israélienne dans les Territoires : renforcer son emprise sur la terre et contrôler la population palestinienne.

Biographie de l'auteur :

Breaking the Silence, l'une des ONG israéliennes les plus reconnues à l'étranger, a été fondée en 2004 à Jérusalem par des vétérans de Tsahal afin de recueillir les témoignages des soldats ayant servi dans les Territoires occupés de Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Zeev Sternhell est professeur émérite de sciences politiques à l'Université hébraïque de Jérusalem.

Une solution?
6 - LIVRE
Le livre noir de l'occupation israélienne : Les soldats racontent
Prix : 22 € Date : 5 octobre 2013 Auteur : Collectif Broché: 396 pages Editeur : Editions Autrement Collection : ESSAIS-DOCUMENT Langue : Français ISBN-10: 2746735075 Dimensions du produit: 22,8 x 14,8 x 2,8 cm Présentation de l'éditeur : Réveiller un village en pleine nuit à coups de grenades pour faire régner la terreur, démolir des maisons au prétexte de chercher des armes qui ne s'y trouvent pas, passer à tabac...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire