Les dessous de la seconde guerre mondiale !

Cette émission d’une heure et demie nous parle de l’implication américaine au sein de la société et de l’économie allemande dans les années 20 et 30 puis des raisons de la guerre entre les 2 pays.

Elle se propose, comme fil conducteur et par l’intermédiaire de son invité, Romain, de résoudre un paradoxe. Comment est-il possible qu’une partie significative des élites américaines ait pu autant influencer la société et l’économie allemande pour finir par se battre à mort contre elle ?

Ce paradoxe amène tout naturellement beaucoup de gens, tout à fait logiquement, à douter de l’influence des élites américaines sur l’Allemagne dans cette période… il faut donc la démontrer.

Nous voilà parti pour un bref rappel historique, sources à l’appui, des conditions de la fin de la Première Guerre mondiale en Allemagne. Conditions qui incitent des financiers, banquiers et industriels Américains à s’introduire dans l’économie allemande en y implantant des « filiales » de plus en plus nombreuses dans le courant des années 20 et au début des années 30. Elles finiront par former de gigantesques pôles industriels et bancaires comme « IG Farben » ou encore la « BRI ». Les filiales américaines continueront à exercer leurs activités à partir de l’arrivée au pouvoir du nazisme et fourniront une bonne partie, entre autres, du matériel de guerre de la Wehrmacht. Général Motors, Général Electric, ITT, standard Oil, IBM, Ford… ainsi que des centaines d’autres… Mais les implications ne sont pas qu’économiques…

Romain poursuit en nous rappelant que Henri Ford justement, dans les années 20, publia un ouvrage intitulé « le juif international, le plus grand problème au monde » et irradia le monde occidental avec ses thèses antisémites, en particulier l’Allemagne, avec sa revue « the Dearborn independant ». Hitler s’en inspirera et le reconnaîtra lui-même. En 1938, « Le Times » fera de lui « l’homme de l’année » alors que Ford reçoit la plus haute décoration allemande pour un étranger… De nombreux aspects de l’Amérique de l’époque séduisent le nazisme. Son racisme d’état. Son capitalisme impitoyable envers les travailleurs. Sa nature d’État fédéral. Sa volonté expansionniste. Sa haine du communisme, incarné par la Russie…

La base du paradoxe ayant été explorée, il s’agit désormais d’expliquer la guerre. Romain nous évoque alors la situation géopolitique de deux puissances de très grandes importances à l’époque qui vont jouer un rôle majeur dans la guerre à venir. Le Japon et la Grande-Bretagne. Car cette guerre à venir entre les États-Unis et l’Allemagne tient beaucoup des circonstances géopolitiques extérieures.

En Europe, la Grande-Bretagne seule en guerre contre l’Allemagne après la défaite de la France en 1940, a besoin de l’aide américaine. Les États-Unis y voient un double avantage. Une aide non négligeable pour relancer leur économie d’une part, et les conditions d’une forme « d’absorption de l’Empire anglais à moyen terme » d’autre part. À partir de 1940 en Europe, l’opinion des élites américaines penche donc en faveur d’une alliance avec l’ancien ennemi colonisateur du 18e siècle puis rival impérial du 19e, l’Angleterre, car ses élites y voient les conditions favorables pour la supplanter.

De l’autre côté du monde, l’océan Pacifique est un immense gâteau convoité par les États-Unis et le Japon. Tandis que celui-ci tente de monopoliser le marché chinois par la force, les États-Unis multiplient les actes de guerre économique et les provocations… Ses frictions mèneront à la fameuse attaque de Pearl Harbor. Attaque qui ne plongera nullement les États-Unis et l’Allemagne dans une guerre automatique, comme on le pense souvent. Rien n’oblige ces pays à se déclarer la guerre suite à cet événement.

Pourtant, si l’attaque japonaise de Pearl Harbor sur les États-Unis a eu lieu le 07 décembre 1941, deux jours avant, le 5 décembre, l’Allemagne a perdu son offensive militaire contre la Russie devant Moscou. Ce sont bien ces deux événements mis en relation qui permettent d’expliquer la guerre entre les États-Unis et l’Allemagne, d’initiative allemande, prise sous le choc de sa défaite catastrophique en Russie et fondée sur l’espoir que le Japon répondra à ce geste de soutien en déclenchant à son tour la guerre contre la Russie. Le gros des forces japonaises étant stationné dans le nord de la Chine à l’époque. L’Allemagne espère ainsi redresser sa situation en ouvrant indirectement un second front pour la Russie alors très affaiblie également. Les espérances Allemandes resteront vaines.

La fin de l’émission tire un bilan de ce gigantesque conflit entre empires qu’est la 2e guerre mondiale, en décrivant la situation de chacun d’entre d’eux en 1945 et esquisse les perspectives pour la suite… C’est-à-dire les conditions préfigurant le monde actuel d’un point de vue géopolitique et économique, car le capitalisme, système de fonctionnement supplantant les empires, reste bel et bien en place au sein du plus grand vainqueur de cette gigantesque guerre planétaire: les Etats-Unis.

Une solution?
Casse-Têtes de l'info
Les dessous de la seconde guerre mondiale !
Cette émission d’une heure et demie nous parle de l’implication américaine au sein de la société et de l’économie allemande dans les années 20 et 30 puis des raisons de la guerre entre les 2 pays. Elle se propose, comme fil conducteur et par l’intermédiaire de son invité, Romain, de résoudre un paradoxe. Comment est-il possible qu’une partie significative des élites américaines ait pu autant influencer la société et l’économie allemande pour finir par se battre à mort contre elle ? Ce...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire