Cash investigation - Les secrets inavouables de nos téléphones portables

Pour cette deuxième émission de la rentrée, zoom sur le marché des téléphones portables. Pendant un an, l'équipe a enquêté sur les conditions de fabrication de cet appareil du quotidien, produit de très grande consommation puisqu'un Français consulte en moyenne 150 fois par jour son portable. 1,8 milliard d'exemplaires sont vendus à travers le monde chaque année. Ce marché rapporte des sommes gigantesques aux entreprises du secteur, devenus des empires économiques. En Chine, un journaliste a filmé en caméra cachée les conditions de travail des salariés d'un des plus gros sous-traitants de l'industrie du mobile, pour la plupart des enfants. En République démocratique du Congo, rencontre avec ceux qui extraient le tantal - minerai qui entre dans la composition des téléphones - parfois pour le compte des rebelles armés.

Aujourd'hui 57 téléphones portables se vendent chaque seconde dans le monde. Mais que se passe-t-il dans les coulisses des multinationales de la téléphonie mobile – Apple, Samsung, Huawei ou Sony – ? Cash Investigation, diffusé mardi 4 novembre à 20h45 et présenté par Elise Lucet, dévoile les secrets inavouables de nos téléphones portables. Martin Boudot met au jour les pratiques très controversées de leur fabrication. Des usines de Chine aux mines d'Afrique, son enquête démontre une réalité très différente du rêve vendu par les grandes marques de la téléphonie.

Apple et Samsung  seraient coupables d'après l'ONG China Labor Watch de négligences et d'exploitations d'enfants. La plupart des fabricants de produits électroniques font leur business en Chine. Les portables sont fabriqués dans des conditions de travail qui seraient jugées illégales aux USA et en Europe. Outre l'exploitation du travail, les smartphones doivent leur bon fonctionnement à plusieurs minerais (cassitérite, coltan) qui proviennent de la République Démocratique du Congo. Selon un rapport de l'ONU, il existerait un lien entre les téléphones portables et la guerre du Congo. Il y est écrit que les "minerais servant aux mobiles financent une guerre qui a déjà fait 5 millions de morts". Elise Lucet et les équipes de Cash Investigation ont réussi à remonter les filières et confronter les grandes entreprises de smartphones aux réalités qu'elles préfèreraient dissimuler.

  • Durée : 130 min
  • Date : 04 Novembre 2014
  • Réalisatrice : Elise Lucet
  • Source : France 2 - Cash investigation
Une solution?
2 - VIDEO
Cash investigation : Les secrets inavouables de nos téléphones portables
Pour cette deuxième émission de la rentrée, zoom sur le marché des téléphones portables. Pendant un an, l'équipe a enquêté sur les conditions de fabrication de cet appareil du quotidien, produit de très grande consommation puisqu'un Français consulte en moyenne 150 fois par jour son portable. 1,8 milliard d'exemplaires sont vendus à travers le monde chaque année. Ce marché rapporte des sommes gigantesques aux entreprises du secteur, devenus des empires économiques. En Chine, un...
Portrait de Renaud Schira suggéré par Renaud Schira Consommation & Multinationales 2 - VIDEO Analyse/Réflexion
SignalerSignaler à l'administrateur un problème sur le contenu

Evaluation

Note d'intérêt = 4,8 / 5 Note de piment = 0,5/2 Note de complexité = 0,0 / 2

Evaluations

Le contenu fait peur x 3
Témoignage intéressant x 3
Particulièrement bien documenté x 3
Attention: Le contenu peut être choquant pour les personnes sensibles x 2
Pédagogique x 2
Bonne neutralité / Objectivité x 2
En accord avec l'analyse présentée x 2
Révoltant x 1
Constructif x 1
Idée géniale x 1
Original x 1
Le sujet me semble crucial x 1
Portrait de NaturaSciences
2641
[field_motif_de_refus]
Portrait de Renaud Schira
2407
[field_motif_de_refus]
Ok
Portrait de Veille internautes
2455
[field_motif_de_refus]
Ok

Partager

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Partager sur Pinterest

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

Publiés récemment

2 - VIDEO Note d'intérêt = / 5 Note de complexité = / 2