fruimalin : au secours des fruits non cueillis !

En 2007, Thierry a décidé de créer Fruimalin. Depuis, grâce à cette initiative, il a collecté des tonnes de fruits encore en état, qu’il trie et redistribue gratuitement dans les milieux caritatifs. Et pour aller jusqu’au bout de l’ «anti-gaspi », les fruits abîmés sont recyclés en jus, compotes ou confiture. Quand on sait qu’un arbre peut produire 100kg alors qu’une famille ne mange que 19kg par an, c’est plus qu’utile de mettre en place ce ramassage. Concrètement, Thierry Deiller s’entoure de nombreux bénévoles pour aller ramasser les fruits non cueillis dans les espaces publics et auprès de propriétaires qui n’ont plus le temps ou sont trop âgés pour s’en occuper. Bien souvent, les arbres deviennent des ornements laissés à l’abandon et pas toujours bien accessibles pour les cueilleurs. L’équipe de Fruimalin est là pour éviter la perte de ces fruits ! Après la récolte, les fruits sont triés, lavés dans les locaux, puis transportés auprès d’associations caritatives ou transformés par l’association. Mais Thierry s’applique aussi à sensibiliser les plus jeunes sur la valeur des ces ressources en organisant des ateliers : Fruimalin pour P’tits malins, des fanes de radis au pissenlit ! Rien ne se jette….

  • Durée : 3 min (version courte) et 6 min (version longue)
  • Date : 2014
  • Interviewer : Thierry Deiller
  • Sources : onpassealact
Une solution?
2 - VIDEO
« J’ai décidé de récolter les arbres fruitiers abandonnés ! »
En 2007, Thierry a décidé de créer Fruimalin. Depuis, grâce à cette initiative, il a collecté des tonnes de fruits encore en état, qu’il trie et redistribue gratuitement dans les milieux caritatifs. Et pour aller jusqu’au bout de l’ «anti-gaspi », les fruits abîmés sont recyclés en jus, compotes ou confiture. Quand on sait qu’un arbre peut produire 100kg alors qu’une famille ne mange que 19kg par an, c’est plus qu’utile de mettre en place ce ramassage....

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire