Le 13 février 1960 à 7 h 04, la première bombe nucléaire française explose dans le désert du Sahara au sud de Reggane, territoire français de la future Algérie. Cette explosion se fait contre l'avis des USA, de l'URSS et de la Grande Bretagne. La bombe, le général de Gaulle la veut à tout prix, comme condition de l'indépendance à l'égard des deux blocs, russe ou américain. De Gaulle est pressé, alors on multiplie les tirs, et comme les Américains ou les Anglais ne veulent pas que la France entre à son tour dans le concert des nations nucléaires, ils se gardent bien de donner la moindre information. Il faut tout inventer, tout imaginer, on prend beaucoup de risques, certains en paieront le prix fort !

La bombe, voulue par de Gaulle, a été un des enjeux secrets de la guerre d'Algérie, pesant lourdement dans les tractations secrètes entre Paris et le FLN. Si depuis des années le gouvernement sait que l'Algérie sera un jour indépendante, le Sahara, où se font les essais nucléaires, ne fait pas partie des tractations. Il doit rester français. Côté algérien, les futurs responsables de la jeune République rêvent d'un grand pays qui deviendrait un acteur majeur en Afrique. Le FLN négocie durement et ne lâche rien. ce sera l'indépendance, avec le Sahara en prime, mais les Français obtiennent l'essentiel : le maintien sur place de la base expérimentale nucléaire.

Quand, en 1962 après les accords d'Evian, les rapatriés quittent en masse l'Algérie devenue indépendante, des militaires et des scientifiques français vont continuer tranquillement pendant plusieurs années leurs essais au sud du Sahara.

  • Durée : 52  min
  • Date : 2010
  • Réalisation : L. Benchiha
Une solution?
2 - VIDEO
L’Algérie, De Gaulle et La bombe
Le 13 février 1960 à 7 h 04, la première bombe nucléaire française explose dans le désert du Sahara au sud de Reggane, territoire français de la future Algérie. Cette explosion se fait contre l'avis des USA, de l'URSS et de la Grande Bretagne. La bombe, le général de Gaulle la veut à tout prix, comme condition de l'indépendance à l'égard des deux blocs, russe ou américain. De Gaulle est pressé, alors on multiplie les tirs, et comme les Américains ou les Anglais ne veulent pas que la France...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire