Le film “The War You Don’t See” est une critique acerbe du rôle des journalistes et des dirigeants des grands médias de masse, des principales chaines de télévisions notamment, qui sont littéralement amenés à agir comme de véritables agents de la propagande gouvernementale lors des couvertures médiatiques des guerres contemporaines, tandis que d’autres journalistes et photographes de presse sont en première ligne, confrontés à des dangers inimaginables et même à la mort, au nom de la liberté de la presse.

“How much of what we see on television is the truth?”

Ce film a été interdit aux États-Unis, et ceux qui le lançaient ont annulé sa grande première et toutes les apparitions publiques de John Pilger. Le film dénonce le propagandisme de la presse dans sa globalité, télévisée et radiophonique notamment, lors de l’invasion de l’Afghanistan et de l’Irak. John Pilger a interviewé des journalistes de haut niveau et des patrons de presse au sujet de leur refus de donner l’antenne aux inspecteurs d’armes et aux analystes militaires des services de renseignements qui publiquement contestaient les raisons des invasions militaires.

À travers des interviews, John Pilger dénonce, entre autres, les preuves fabriquées, comme celle concernant les armes de destruction massive de Saddam Hussein, ou les mensonges entourant l’attaque du 9/11, qui ont été utilisés pour convaincre les élus américains et britanniques d’accepter une attaque illégale sur une nation sans défense. On retrouve d’ailleurs Julian Assange, le fondateur de Wikileaks, parmi les nombreux interviewés. Il s’agit dans ce film d’une guerre médiatique, d’une guerre pour le contrôle de l’opinion publique à travers des techniques de propagandes officielles.

« Nous autres, les journalistes, nous devons d’être suffisamment courageux pour défier ceux qui recherchent notre collaboration dans leurs tentatives de vendre leurs prochaines aventures sanglantes dans d’autre régions du monde. Cela signifie remettre en question la version officielle, peu importe à quelle point celle-ci est patriotique, séduisante et trompeuse. Parce que la propagande a besoin de notre participation dans les médias afin de propager ses mensonges, non pas vers un lointain pays, mais dans le nôtre propre… A une époque de guerre impérialiste incessante, les vies d’innombrables hommes, femmes et enfants dépendent de la vérité, ou leur sang finira sur nos mains, nous dont la fonction consiste à garder l’œil ouvert, nous qui nous devons d’être la voix du peuple, et non celle du pouvoir. » John Pilger

  • Durée : 97 min
  • Date : 2010
  • Réalisateur : John Pilger
  • Source : Titre originale "The War You Don’t See"
Une solution?
2 - VIDEO
The War You Don't See de John Pilger
Le film “The War You Don’t See” est une critique acerbe du rôle des journalistes et des dirigeants des grands médias de masse, des principales chaines de télévisions notamment, qui sont littéralement amenés à agir comme de véritables agents de la propagande gouvernementale lors des couvertures médiatiques des guerres contemporaines, tandis que d’autres journalistes et photographes de presse sont en première ligne, confrontés à des dangers inimaginables et même à la mort, au nom de la liberté de...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire