Créée en 1948 par les États-Unis pour barrer la route au communisme en Europe, l'organisation secrète Stay behind (rebaptisée plus tard Gladio, le "glaive") en vint à soutenir des intérêts fort peu démocratiques, en lien avec des services secrets européens. Enquête.

L'organisation secrète "Stay behind", rebaptisée plus tard Gladio, le "glaive", a vu le jour en 1948 à l'initiative des États-Unis. Ses agents devaient être prêts à effectuer des missions d'espionnage et à commettre des actes de sabotage en cas d'offensive soviétique. Celle-ci n'ayant finalement pas lieu, ce sont les intérêts politiques des gouvernements de droite voire de groupes d'extrême droite que Gladio s'attache à défendre. Des contacts existent avec les différents services secrets nationaux, à l'abri de tout contrôle parlementaire. C'est le Shape (commandement militaire de l'Otan en Europe) qui assure la coordination.

Ce documentaire se concentre sur les opérations du réseau Gladio dans l'Italie et l'Allemagne des années 1960 à 1980. Les attentats de la piazza Fontana à Milan en 1969, celui de la gare de Bologne en août 1980, puis celui de la Fête de la Bière à Munich, quelques semaines plus tard, furent attribués à des anarchistes ou à l'extrême gauche. On saura plus tard qu'ils étaient l'œuvre de l'extrême droite. Il a fallu attendre le 3 août 1990 pour que le Premier ministre italien Giulio Andreotti révèle l'existence du Gladio et ses ramifications en Europe. À ce jour, il reste impossible d'avoir accès aux archives de l'Otan et des services secrets concernés pour en savoir plus sur les agissements du réseau…

  • Durée : 85 min
  • Date : 2010
  • Réalisateur : Wolfgang Schoen, Frank Gutermuth
  • Source : Arte
Une solution?
2 - VIDEO
Le réseau Gladio : Armées secrètes d'Europe
Créée en 1948 par les États-Unis pour barrer la route au communisme en Europe, l'organisation secrète Stay behind (rebaptisée plus tard Gladio, le "glaive") en vint à soutenir des intérêts fort peu démocratiques, en lien avec des services secrets européens. Enquête. L'organisation secrète "Stay behind", rebaptisée plus tard Gladio, le "glaive", a vu le jour en 1948 à l'initiative des États-Unis. Ses agents devaient être prêts à effectuer des missions d'espionnage et à...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire