Objection de Sandrine Bélier sur les mesures de contrôle des aliments en provenance de Fukushima

Ce scandale, c'est la décision injustifiée et coupable en terme de santé publique, et probablement entachée d'illégalité, prise par la Commission européenne en octobre 2012, d' "assouplir" les contrôles effectués sur les aliments en provenance du Japon, et plus particulièrement des 12 préfectures touchées par la catastrophe nucléaire de Fukushima. C'est la décision d'exposer sciemment la population européenne à un bien plus grand risque d'intoxication alimentaire par les radionucléides de Fukushima.

La vidéo constituant l'objet central de cet article, n'a été visionnée, au moment de la rédaction de celui-ci, que 23 fois depuis le 22 décembre 2012. Ce 22 décembre est la date à laquelle le seul commentaire présent sur le blog politique hébergeant cet enregistrement a été rédigé. Ce jour-là son auteur a interrogé la détentrice du blog, une parlementaire européenne EELV, laquelle avait déposé cette vidéo sur son blog un mois auparavant, précisément le 29 novembre 2012, en ces termes :

"A l’heure où je vous écris, la vidéo postée sur Youtube a été visionnée 122 fois. Je suis allé voir sur le site officiel d’EELV si ce grave sujet est traité : j’ai rentré votre nom dans le moteur de recherche. Il n’y a rien. Ce sujet, je le répète, est très grave (au point même que le commissaire dont les propos sont surréalistes, totalement irresponsables, finit par s’étrangler [à 12'20''] ). Et vous allez vous contenter de mettre cette information sur votre blog ? Merci de votre réponse."

 

Deux jours plus tard, Sandrine Bellier, l'élue EELV interpellée, puisque c'est d'elle dont il s'agit, (mais que ce soit elle ou un(e) autre élu(e) n'a pas beaucoup d'importance. D'autant que si elle se retrouve en première ligne, c'est en tant qu'elle remplaçait une collègue absente. Et par ailleurs quel est le nombre de parlementaires ayant questionné la Commission européenne sur ce grave sujet ?), celle-ci, donc, répond à son interlocuteur :

"J’ai transmis votre message dont je vous remercie. Et comme vous vous pouvez vous en douter, mon engagement et actions ne se limitent pas à ce que je peux mettre sur ce blog. Avec mes collègues au Parlement européen nous continuons à travailler sur cette question."

 

Nous sommes actuellement au mois de novembre 2013. A ce jour, et sauf erreur très improbable, l'affaire effectivement très inquiétante évoquée dans cette vidéo, n'a toujours pas fait l'objet du moindre dossier sur le site officiel d'EELV. C'est donc que la direction de ce parti, appelée "La Firme" par certains militants, si tant est qu'elle ait jugé utile de la traiter en interne - ce que l'on ignore à moins d'être dans le secret des dieux, et ce dont on peut sérieusement douter en raison d'un nombre de vues de la vidéo très faible - n'a pas estimé essentiel de le porter à la connaissance du plus grand nombre.

A l'époque de la découverte de cette vidéo je n'ai pas souhaité rédiger immédiatement un article, attendant de voir le résultat de la démarche de Sandrine Bellier auprès de la direction d'EELV. Mais il m'arrivait néanmoins de mettre cette vidéo en lien que ce soit dans des commentaires sur AgoraVox, ou dans les mails que j'adressais à des journalistes ou des élus. Comment expliquer qu'ensuite et bien que surveillant l'affaire de près, je ne parvins pas à l'écrire ? Certes avec le temps le sujet malheureusement s'éloignait de sa prime actualité. Mais ceci n'est pas une raison suffisante. D'autant moins qu'il rentrait en résonance avec le sujet singulièrement plombant d'un article que j'avais écrit sur AgoraVox en avril 2012 : Un nouveau génocide en préparation, et cette fois-ci mondial ? Mais en fait... "d'autant moins" ou "d'autant plus" ? Car celui-ci ayant été mon article le plus lu, il m'arrive d'imaginer qu'il ait pu alerter des autorités compétentes et courageuses. Malheureusement je n'ai jamais rien lu sur internet qui vienne confirmer cette espérance. D'où forcément le sentiment d'impuissance que l'on ressent bien souvent à dénoncer l'intolérable. Et puis l'intolérable, n'est-ce pas parfois foncièrement subjectif ?

Mais aujourd'hui ce nombre de 145 vues de la vidéo m'est insupportable. Et puis il y a eu cette récente affaire du vote au Sénat. Et bientôt, samedi prochain, il se pourrait bien que "la Firme" soit reconduit à la direction d'EELV, ce qui, au regard de ces deux ans et demi d'inaction dans l'après-Fukushima, apparait intolérable. Or il s'avère que je fais encore confiance à l'idéal ayant prévalu à la création de ce parti. Et puis il est impératif que la France entame rapidement sa sortie du nucléaire, avant qu'un accident dramatique ne survienne.

En un an, 23 vues ! 23 VUES !!! Le résultat de l'intervention de ce commentateur sur le blog de Sandrine Bellier, de l'intervention de celle-ci auprès de la Firme (laquelle à priori a eu lieu, il n'y a pas de raison d'en douter) et des miennes s'est soldé depuis presqu'un an par un nombre de... 23 vues ! En réalité bien moins de 23 personnes l'ont vue, puisqu'il m'arrive d'y retourner de temps en temps pour observer l'évolution de son visionnage. 145 au total ! Environ 145 personnes... en France et dans le monde ! Fonctionnaires et élus européens compris, gouvernement et fonctionnaires français compris, dirigeants, élus et militants d'EELV compris, et le reste du monde compris, 145 personnes seulement, et au maximum, ont vu cette vidéo !

 

Il y a là comme un petit problème...

 

Car il s'agit d'une vidéo où il est explicitement reconnu que la Commission Européenne a pris la décision, apparemment en toute illégalité, de - pour user d'un euphémisme - "prendre le risque" en toute connaissance de cause d'accroitre l'intoxication de la population européenne par les radionucléides de Fukushima.

Que l'on ne vienne pas s'étonner ensuite de l'apparition d'épidémies d’intoxication alimentaire à l'Escherichia Coli Entéro-Hémorragique !

Mais peut-être d'ici quelques jours, parce que vous aurez jugé utile de diffuser cette vidéo conscients que c'est notre santé à tous qui est en jeu, le nombre de personnes l'ayant visionnée aura décuplé.

Peut-être. Si vous ne vous laissez pas accabler et que vous acceptiez de réagir...

Il est essentiel en tout état de cause qu'avant le congrès d'EELV samedi à Caen le maximum de militants d'EELV l'ait visionnée. Alors si vous en connaissez, ne vous laissez pas paralyser par l'hésitation. Et pourquoi pas également ajouter un commentaire sur le blog de Sandrine Bellier, au lieu, ou en plus, d'en faire sur cet article ?...

Fukushima, un risque de contamination toujours bien réel | Sandrine Bélier : Voir ci-dessus

(Si vous avez un doute sur le caractère pleinement conscient de la grave responsabilité qu'assume, néanmoins avec l'anxiété d'une probable forfaiture, le commissaire européen en justifiant cette décision de la Commission européenne, observez la manière dont, rapidement, il tripatouille sans arrêt le fil de son écouteur, avant de s'étouffer. C'est assez parlant)

 

Source : Agoravox.fr

 

Une solution?
2 - VIDEO
Fukushima : le scandale étouffé du contrôle européen des aliments
Ce scandale, c'est la décision injustifiée et coupable en terme de santé publique, et probablement entachée d'illégalité, prise par la Commission européenne en octobre 2012, d' "assouplir" les contrôles effectués sur les aliments en provenance du Japon, et plus particulièrement des 12 préfectures touchées par la catastrophe nucléaire de Fukushima. C'est la décision d'exposer sciemment la population européenne à un bien plus grand risque d'intoxication alimentaire par les radionucléides de...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire