Une équipe de France 3 a rencontré des éleveurs à Comblot (Orne) dont les poules ne veulent plus pondre.

Les éleveurs possédaient 1 600 poules qui ne pondaient plus sans raison apparente. Ils en ont gardé une trentaine, mais rien n'y fait. "J'ai trouvé de moins en moins d'oeufs et au bout d'un mois, il n'y avait plus d'oeufs", explique l'éleveuse. Sylvie et Hubert ont alors lancé des analyses sanitaires et examiné l'alimentation de leurs poules sans rien trouver. Ils ont même pensé à de la magie noire. Maire, députés et conseillers généraux, personne ne les prend au sérieux, excepté le ministère de l'Agriculture.

Le problème des ondes

Ils entendent alors parler d'ondes électromagnétiques. "Le ministère de l'Agriculture nous a envoyé un courrier en nous disant qu'ils avaient remis en place des GPSE (Groupement permanent pour la sécurité électrique) car ils constataient en France qu'il y avait le problème des ondes électromagnétiques", déclare Sylvie Gasnier, productrice d'oeufs. Le couple d'éleveurs fait donc appel à un expert. Verdict ? Les fréquences sont normales, mais l'élevage de poules se situe à la convergence de trois antennes relais, la zone serait particulièrement exposée aux ondes.

Une solution?
2 - VIDEO
1.600 poules s'arrêtent de pondre à cause... d'antennes GSM
Une équipe de France 3 a rencontré des éleveurs à Comblot (Orne) dont les poules ne veulent plus pondre. Les éleveurs possédaient 1 600 poules qui ne pondaient plus sans raison apparente. Ils en ont gardé une trentaine, mais rien n'y fait. "J'ai trouvé de moins en moins d'oeufs et au bout d'un mois, il n'y avait plus d'oeufs", explique l'éleveuse. Sylvie et Hubert ont alors lancé des analyses sanitaires et examiné l'alimentation de leurs poules sans rien trouver. Ils ont même pensé à de la...

Donnez votre avis!

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire